• SEMINAIRE DE TRAVAIL…





    Mardi, mercredi …

    Séminaire à Wenduine

    Travail à satiété

    Dodo tout seul …beurk !!!

    Pas le temps de prendre l’air

    Ni de jour, aller voir la mer

    Malgré qu’elle soit face à l’hôtel

    Au revoir et à jeudi …

  • TERRE NOUVELLE …





    En l’an trois mille de notre ère

    Renaissance d’une terre légère

    De ma crémation millénaire

    Mes cendres ont parcouru mille itinéraires


    Qui me ramènent ce jour sur terre

    Où plus rien ne m’atterre

    Nos héritiers se sont réveillés

    Me voilà tout émerveillé


    Les océans tout de limpidité

    Offrent à ma vue tant de fluidité

    Chaque habitant s’appelle terrien

    Qu’il soit noir, jaune ou encore arien


    Il n’existe plus d’état

    Sur cette planète remise en état

    Comme au jour se sa création

    Inlassablement c’est récréation


    Là où le vent m’emporte

    Plus un seul cloporte

    Que des gens qui s’aiment

    Qui sèment et qui sèment


    Toute la déférence

    Avec cohérence

    Et la bonne semence

    Dieu que c’est immense


    Ceux qui travaillent chantent

    Car ça les enchante

    De porter le fruit

    Sans nul usufruit


    A chaque personne

    Même que ça moissonne

    Que la terre est belle

    Pure et plus rebelle


    Moi je vous invite

    A venir bien vite

    Vous des temps naguère

    Voir que c’est beau sans guerre …


  • RENOUVEAU …





    Dans les méandres de tes pensées

    Tu vis des périodes insensées

    Clos lentement tes yeux douloureux

    Vois comme de toi je suis amoureux


    Que de ta raison disparaissent les frimas

    Du tyran qui tant de fois t’opprima

    Son plaisir grandissait à te voir dépérir

    Moi je veux simplement te chérir


    Pour te réapprendre à t’aimer

    Atour de toi je vais essaimer

    Des embruns aux senteurs de roses

    De mon âme germeront féeriques proses


    J’infiltrerai dans les vaisseaux de ta vie

    Le renouveau du désir, de l’envie

    Tu devineras que dorénavant tu es reine

    Et à jamais se noiera ta peine ...


  • REGENERESCENCE …





    Enfants de l’univers

    Vous les grands de demain

    Empêchez les hivers

    De voir se tendre des mains


    Implorant nourriture

    Ou un peu de chaleur

    Versez dans la droiture

    Brimez la moindre douleur


    Bâtissez des étés

    Pour tous les gars du monde

    Bonheur à satiété

    Table rase de l’immonde


    Gardez simplicité

    Un grand sourire aux lèvres

    Faites preuve d’humilité

    Devenez-en les orfèvres


    Pour une terre régénérée

    Sûre de belles destinées

    D’injustice exonérée

    De frimousses satinées …


  • AU FIL DE L’EAU …





    Les saules bordant l’étang

    S’inclinent poliment

    Sur la rive un mustang

    S’égaie bien joliment


    Le ciel du bleu de ton regard

    Où tournoie une colombe

    Me rend soudain hagard

    Dans tes bras je succombe


    Tendrement je te susurre

    Des mots d’amour nouveaux

    Entre nous nulle usure

    Perpétuellement le renouveau


    Malgré le temps qui nous dépasse

    Notre barque nous emmène

    Viens donc que je t’embrasse

    Faut-il que je me réfrène


    Quand tu me tends tes lèvres

    Le soleil se mire dans l’eau

    Bon Dieu là tu m’enfièvres

    Vite tirons le rideau …


  • T’ECRIRE …





    T’écrire

    Pour simplement te dire

    Que tu es ma richesse

    Et que je te fais promesse


    A même ce parchemin

    Que notre unique chemin

    Verra grandir l’amour

    Serein toujours glamour


    Chaque jour de notre vie

    Nous donnera l’envie

    De faire belle l’existence

    N’est-ce agréable sentence


    Je te caresserai

    Doucement ne cesserai

    De mes mots les plus tendres

    Pour toujours de détendre


    Je construirai un monde

    Où sera exclu l’immonde

    Seule la gentillesse

    Sera notre noblesse


    Puis un enfant viendra

    Et l’on se souviendra

    Le berçant sur notre radeau

    Qu’il n’est plus beau cadeau …


  • VACANCES EN FRANCE …





    Qu'elle est majestueuse la terre de France

    Chez elle j’y passe mes plus belles vacances

    Chaque jour je m’en vais en errance

    Et où que je sois c’est toujours bombance


    D’est en ouest, du nord au sud, tout se veut ivresse

    De la Picardie aux Alpes, ça sent bon cette France

    Des Ardennes aux Pyrénées, le bon air me caresse

    Le Bourgogne, le Bordeaux, je les aime à outrance


    Et je ne vous dis l’accueil aux accents chaleureux

    Les visages rougis grâce aux produits de la bonne treille

    Ah ! quand je suis chez toi, je me sens tout heureux

    Et pour deux ou trois semaines, la vie n’est plus pareille …