• EXCLUSION …





    La jeune fille pas belle

    Se sent bien solitaire

    Tant on se moque d’elle

    Qu’elle voudrait les faire taire


    De tous les princes charmants

    Dont elle rêve en silence

    Nul ne sera son amant

    Telle sera sa sentence


    Quand elle lit Cendrillon

    Son cœur vogue en chamade

    Ne tinte le carillon

    Elle remâche les brimades


    De ceux qui la dominent

    Avec vile ironie

    Faut dire qu’ils l’abominent

    Même dans leurs insomnies


    Que ce monde est rugueux

    Tout dépourvu d’amour

    Sentiments les plus gueux

    Terrassant chaque jour


    Pour elle seule une corde

    Non celle d’une lyre

    Pour plus que mal on ne l’aborde

    Viendra bien lui suffire …


  • LE VILAIN …





    Toujours montré du doigt

    Car il est né pas beau

    Jamais il ne reçoit

    Un sourire en cadeau


    Déjà à la maternelle

    Les autres l’ignoraient

    Quand se jouait la marelle

    Chez lui vite il rentrait


    Souvent pour s’entendre dire

    Qu’il n’était pas voulu

    Né d’un lit sans désir

    Aujourd’hui dissolu


    Et le temps a passé

    Pour le rendre plus laid

    Davantage harassé

    Par son teint couleur lait


    Il quémande la pièce

    A l’entrée d’une gare

    Vraiment ce n’est la liesse

    Quand les flics lui crient gare


    Dégage de là tu gênes

    Les braves navetteurs

    Qui n’éprouvent que haine

    Pour toi vil quêteur


    D’une piètre cigarette

    Ou de la dive bouteille

    Trouve-toi vite une cachette

    Crèves-y dans ton sommeil ….


  • AMOUR INFRANCHISSABLE …





    Amour infranchissable

    Comme abrupte colline

    Des pensées inlassables

    En mon âme orpheline


    D’un être inespéré

    Je vogue en cette nuit

    Sous ciel oblitéré

    Une cloche tinte minuit


    Quelle vaine utopie

    Un cœur nourrit un rêve

    Ou un coup de folie

    Lame de poignard qui crève


    Aux profond les artères

    De ce vieil imbécile

    Que c’en est délétère

    Mais qu’est-ce qu’il s’imagine


    Qu’un exquis souffle du sud

    A fait halte sur lui

    Va falloir qu’il élude

    Ce qui en son esprit luit


    Puis retrouver sa terre

    Où chaque jour il pleut

    Sans mot elle lui suggère

    Et pour lui c’est affreux …


  • LE GIRO EN BELGIQUE …





    La Belgique accueille le Giro

    Vive la politique et l’ami Elio

    Qui pédale plus qu’à tatillon

    Faut pas perdre le nœud de papillon


    Puis l’ami Happart

    Et ses p’tits pinards

    Du Luxembourg, et un beau gros cigare

    A la moindre taxe, faut pas crier gare


    Taux élevé d’alcoolémie

    Et pas la moindre anémie

    Faut dire qu’les PV

    Sont pour ceux du peuple, les vrais dépravés


    Lundi, beau jour de congé

    Fallait y songer

    Pour les parlementaires

    Nenni pour les fonctionnaires


    Y vont montrer leur tronche

    Espérant triomphe

    Là sur le podium

    Asseoir leur rectum


    Pour l’opposition

    V’là une vexation

    Même offuscation

    Z’auraient pas eu telle idéation


    Quand à nos ministres

    Qui n’ont pas l’air tristes

    Toujours ils s’affichent

    Pour qu’on les aguiche


    Sont toujours présents

    Au meilleur moment

    Même après triste mort

    Sans même le remord


    De se promouvoir

    Dans le vil espoir

    D’obtenir des voix

    Ca me laisse sans voix


    Mais vive le peloton

    Qu’en a-t-il à foutre, de ces avortons

    D’leurs anomalies

    Dans deux jours, ce sera l’Italie …


  • RENCONTRE …




    Le bonheur

    C’est savoir que l’on va faire une nouvelle connaissance

    Vivement l’heure

    Qui sera comme fraîche naissance