• VACANCES …





    Camargue nous revoilà

    Pour d’agréables vacances

    Jamais nous ne sommes las

    Du moindre coin de France ….


  • AMOUREUX FADA …





    Un petit mot de toi

    Ne m’y attendant pas

    Crée chez moi l’émoi

    Et me rend tout fada


    Dès les premières syllabes

    Débordant d’allégresse

    Mon cœur bat la chamade

    Oh oui je le confesse


    Carillonnent les cloches

    De toutes les cathédrales

    Car je me sens si proche

    D’une aurore boréale


    Et quand je lis plus bas

    Qu’advient-il de moi

    J’ouis déjà tes pas

    Et je cours aux abois


    Enfin, enfin, enfin

    Demain tu seras là

    De ton plus bel entrain

    Me diras… me voilà


    Répondrai je ne sais quoi

    D’avec mon air tout coi

    Et pour la première fois

    Ecosserai des p’tits pois …


  • L’ICONNUE …





    Soudain au coin d’une rue

    Te voilà foudroyé

    Par une femme inconnue

    Tes jambes de ployer


    Ton cœur de chavirer

    L’ange d’une cathédrale

    T’empêche de respirer

    Brève passion séismale


    Car toi l’homme marié

    A la fille du quartier

    Connue depuis l’enfance

    Tu t’interdis l’offense


    Que sais-tu de l’amour

    Sinon que de le faire

    Comme dans l’hebdomadaire

    Aux romans de toujours


    Ton épouse dans tes bras

    Demain tu fantasmeras

    Rêvant cette femme nue

    Imaginée sangsue


    Serpentant tout ton corps

    T’offrant moindres désirs

    T’entraînant dans la mort

    D’authentiques plaisirs


    Ainsi s’égoutte la vie

    Suivant notre destinée

    Qui n’écoute notre envie

    D’une réelle dulcinée …