• L’AMOUR TOI ET MOI …





    Quand si loin va l’amour

    Repoussant les tabous

    N’usant de nul détour

    Femme que tu me rends fou


    En m’offrant ce plaisir

    Ô que je ne t’impose

    Tel se veut ton désir

    Me mener à l’osmose


    Tu t’abstiens de tout mot

    Me prends entre tes lèvres

    Qui aspirent au dépôt

    Du fruit né de nos fièvres


    De caresses buccales

    Pour toi si naturelles

    Là tu m’emmènes au bal

    Jusqu’alors irréel


    Et lorsqu’enfin je viens

    De ma blanche liqueur

    Tu me dis ce parfum

    C’est marronniers en fleurs


    Ainsi couple se construit

    D’agréments partagés

    De délices du lit

    Excluant préjugés


    La vie se veut poème

    Et pour soigner ses maux

    Rien de tel que les je t’aime

    Qui se veulent joyaux …


  • JOUR DE NOCES …





    Lorsqu’un cœur de maman

    S’émotionne et scintille

    Bourgeonne comme un printemps

    De voir radieuse sa fille


    Dès que les cloches sonnent

    Peu après la mairie

    Au bras d’un beau jeune homme

    C’est qu’elle se marie


    Tant de mots à lui dire

    Car ces derniers vingt ans

    Ne vinrent à suffire

    Pour nouer ruban blanc


    De l’amour maternel

    Qu’à jamais elle lui porte

    Bien au-delà de l’autel

    Où amoureux s’exhortent


    Aux oui qui vont venir

    Faire s’unir les anneaux

    Pour toute une vie tenir

    Sur le même bateau


    Voguant sur eau sans vague

    Rien qu’océan d’amour

    De tendresse qui divague

    Bâtissant les beaux jours


    Quel plus beau rêve de mère

    Que de savoir ses enfants

    Ô bien plus qu’elle n’espère

    Heureux au-delà des temps …