• NE VIVRE QUE POUR TOI ...

    toi.jpg

    Ne vivre que pour t’aimer

    T’aimer toujours te suivre

    Te suivre dans tes désirs

    Tes désirs sublimer

     

    Sublimer ton aura

    Aura indivisible

    Indivisible pour moi

    Moi qui tant ton cœur crible

     

    Crible de mots si doux

    Doux tels tendres baisers

    Baisers ô combien fous

    Fous attisant brasier

     

    Brasier d’aspirations

    Aspirations de toi

    Toi toute mon émotion

    Emotion qui me noie

     

    Noie quand en ton corps je nage

    Nage filant de vague en vague

    Vague expirant au rivage

    Rivage où plus rien ne divague …

  • SOUVIENS-TOI …

    saules.jpg

    Souviens-toi, nous rayonnions de bonheur en cette après-midi estivale

    Main dans la main, nous déambulions au bord du fleuve où se miraient les saules

    Août véhiculait notre passion, nos cœurs se laissaient emporter par ce vent austral

    Souffle rarissime en nos régions, caressant nos dénudées épaules

     

    En ces parages tant romantiques, ô je te susurrais vocables empreints de délicatesse

    Ta jupe valsait au vent, tes yeux brillaient tels diamants au comble de la félicité

    L’herbage ondulait comme les vagues de la mer, un paysage tout en ivresse

    Comment ne point enfin succomber quand pour la première fois, tu m’offris ta douce féminité

     

    Aujourd’hui les années se scrutent à travers temps, d’enchantements en doux délices

    Mari et femme, fous amants, une victoire d’amour nos vies

    Soudain l’envie me vient, de t’emmener le long de l’eau, oh toi et moi , tels des novices

    Sens ce vent chaud tant rarissime, vois ta jupe valser, trompons le temps, renaissons donc ma chérie …

  • L’ACTE …

    amoureux.jpg

    Tes bras cernent mon cou

    Ton sourire m’anime

    D’un désir plus que fou

    De m’enfouir dans l’intime

     

    De ton cœur, de ton âme

    Pour tendrement leur dire

    Que je te veux pour femme

    Jusqu’à dans mes délires

     

    Mais tu poses tes lèvres

    Sur ma bouche assoiffée

    Mon corps vire à la fièvre

    Tu m’envoûtes ma fée

     

    Trop me fais saliver

    Que je parcours ta chair

    Pour plus bas m’aviver

    Entre ta toison claire

     

    Et priser tes effluves

    Féminines à souhait

    Mon moi passe à l’étuve

    Pour davantage t’aimer

     

    Soudain tu deviens houle

    M’égare dans ta mer

    De ressacs me coule

    Sous tes complaintes légères

     

    La tempête se lève

    La passion se déchaîne

    Je ne contiens ma sève

    Qui certes tu ne draines

     

    Nos souffles tant à court

    Dans sommeil nous emmènent

    Là où rêves d’amour

    Rendent la nuit sereine …

  • AMITIE ...

    2668378030_1.gif

    Une amitié

    Que de beauté

    Sincérité

    Des deux côtés

     

    Si d’autres naissent

    Les réunir

    Sous même espèce

    Puis les fleurir

     

    Les abreuver

    De douces bulles

    Pour motiver

    Produire émules

     

    Rebâtir monde

    Aimer, aimer

    Chaque seconde

    Former une ronde

     

    Surtout parler

    Dialoguer

    Rire aux éclats

    Vingt-deux carats …