• RENCONTRE RÊVEE …

    femme.jpg

    Au coin d’une rue, d’une allée, d’un boulevard

    Toi, celle dont j’ai rêvé nuits entières, j’espère

    Rencontre inopinée, un matin, un soir, tôt ou tard

    Que nos regards se croisent de reflets bleus de mer

     

    Comme s’entrechoquent follement deux vagues

    Où leurs cimes blanchâtres s’assortissent à leurs âmes

    En une conjonction jumelée où se glissent dorées bagues

    Lorsque résonnent orgues de cathédrale et chœurs qui divaguent

     

    Puis qu’un banc nous invite aux premiers bavardages

    Pudiques, hésitants, ornementés d’exquis principes

    Divulguant tour à tour nos ans aux virtuelles images

    De nos vies désireuses d’un amour au parfum du délice

     

    Pour que de rendez-vous en rendez-vous

    La passion nous emporte d’ensoleillements en clairs de lune

    A même la barque léchant l’onde reflétant de nous le plus doux

    Impalpable vent l’esquissant sur blond sable de tiède dune

     

    Mais soudain je m’éveille et mon songe encore choit

    Potentielle, improbable, virtuelle, s’éteint là ton visage

    Je me meurs de toi, me perds en d’inénarrables émois

    Lors que tu t’en vas de moi, moi voué à l’ermitage …

     

  • DIMANCHE NOIR A ENGIS …

    soeurs.jpg

     

    Jeux sur un quai de Meuse

    Amélia à l’eau bascule

    Refoulant dure épreuve

    Alysson ne recule

     

    Plonge dans les eaux folles

    Juste pour sauver sa sœur

    Le courant les emporte

    Tel un exécuteur

     

    En ce janvier maudit

    Aux crues intempestives

    Les parents avertis

    L’esprit à la dérive

     

    Leur désespoir crient

    Espèrent entendre une voix

    Silence d’infamie

    Davantage leur cœur noie

     

    Plusieurs jours de recherches

    Et de suppositions

    Le fleuve ne tend nulle perche

    Visages sans expression

     

    S’en retournent au bercail

    Pleurer à profusion

    A jamais la grisaille

    Stagnera en trublion

     

    Et toi qu’on nomme Dieu

    Ô le sauveur des hommes

    Vis-tu en d’autres lieux

     Faut-il croire que tu chômes …

  • LA PLUME POETIQUE …

    casalpds11.jpg

    Céans les mots s’écrivent

    Pour que ces dames rêvent

    Plus que d’amour revivent

    Un printemps tout en sève

     

    Ainsi matins renaissent

    D’aurores finement perlées

    D’originelles marées

    Où flots étreignent falaises

     

    Quand la plume du poète

    Dépose dans leur âme

    Ce qui en elles secrète

    Un mystérieux sésame

     

    Générant perles aux yeux

    Ô sûr celles du bonheur

    Qui attisent le feu

    De l’amour fraîcheur

     

    Puis d’autres mots en retour

    M’animent plus qu’à mon tour

    Pour que je persévère

    Femmes que je vous vénère …